tournai

 

L’espace de la râleuse

Tous les propos tenus dans cet espace n’engagent que moi ! Ils témoignent de mon ressenti. Alors que j’ai passé le cap de la septantaine, ma perception des choses et des individus est probablement « en décalage » par rapport à celle des autres générations. Qu’importe ! C’est la mienne et j’en assume l’expression dans cet espace de la râleuse.

POUR GARDER LA FORME IL FAUT MARCHER

Certes, marchons donc. Rue St Eleuthère, plus nous approchons des boulevards, plus la saleté s’accumule dans les rigoles et les trottoirs. Pourquoi ? N’y a-t-il pas un service de nettoyage de la ville ?

Essayons de traverser prudemment sur le passage réservé aux piétons pour rejoindre la rue Frinoise.

Etrange, les voitures circulant sur les boulevards, lorsqu’elles m’aperçoivent, accélèrent au lieu de ralentir pour me céder le passage. Il faut être patient avant qu’un automobiliste consente enfin à s’arrêter. Conclusion : éviter de vous promener quand il y a trop de circulation !!

Continuons à présent à marcher dans l’accumulation des feuilles mortes, il faut passer devant les collecteurs de vêtements et le bull à verres. Là, chaque jour, certaines personnes indélicates déversent leurs déchets en tous genres. A peine ces saletés sont-elles enlevées que d’autres reviennent…….

Quant au trottoir, il est toujours sale, nettoyé une fois l’an mi janvier, donc ne pas passer par là à la fin de l’automne et encore moins l’hiver où une glissade peut vous envoyer valdinguer. Ne pas penser aller là non plus quand il fait sombre car l’éclairage ne fonctionne plus depuis des lustres. J’avais signalé cela il y a quatre ans à des ouvriers en service mais cela n’a servi à rien. Ils avaient disent-ils, prévenu le contremaître. Quant à marcher sur le trottoir en face, impossible, les branches des arbres ont envahi l’espace. Le lieu doit être rénové par la grande entreprise qui s’occupe de presque tous les grands bâtiments de la ville est toujours dans le même état délabré. Quand coupera-t-on ces branches qui empêchent la circulation normale des piétons ?

Enfin, après avoir passé toutes ces embûches, nous arrivons à la belle rue Frinoise OUF, nous l’avons échappé belle. Surtout ne pas regarder en l’air car, de ci de là les trottoirs sont dangereux, un trou, une dalle cassée, un pavé manquant et les crottes de nos braves toutous dont les maîtres oublient de ramasser les excréments !!!! Gare à l’entorse ou à la chute. Dommage que certains bâtiments ont en piteux états, comme l’ancien cinéma.

Fin de la balade pour ce jour, suite plus tard avec photos à l’appui.